E-commerce automobile : l'écart se creuse entre le neuf et l'occasion Petites annonces : la mort annoncée du papier

Si le commerce en ligne de véhicules neufs reste très limité, Internet domine en revanche le marché de l'occasion. 90 % des internautes consultent des annonces sur le Web pour rechercher un véhicule d'occasion, selon une enquête de Benchmark Group.

 

Une prédominance du Web qui se retrouve chez les professionnels de la petite annonce. 80 % des annonces de L'argus n'apparaissent ainsi que sur le site, indique le directeur marketing Guillaume Laporte. Le reste étant diffusé à la fois en ligne et sur papier.

 

Même proportion d'annonces uniquement Web pour La Centrale en 2008, contre 70 % en 2007. "Je ne crois pas beaucoup à l'avenir du papier, confie Jérôme Ponsin, de La Centrale. La seule question est de savoir quand il disparaîtra".

 

Dans un contexte de quasi hégémonie du Web, les pure players semblent bien placés. Sans avoir l'ancienneté des acteurs historiques "papier", ils affichent cependant des volumes importants : 97 000 annonces pour Autoreflex et de 75 à 80 000 pour eBay. L'argus en revendique environ 65 000 et La Centrale 200 000.

Benchmark Group