Extraits de "La méthode Google" "Le Google Cola devra tenter de plaire à tout le monde"

Utiliser Coca-Cola comme plate-forme de fabrication, non comme une marque

"... Tous les biens de consommation sont-ils condamnés à être privés de l'effet Google ? Rien n'est moins sûr. Imaginons ce que serait le Google Cola. Comme tous les autres biens de consommation courante, le Google Cola devra s'appuyer sur l'alpha et l'oméga de ce marché : tenter de plaire à tout le monde. Bien sûr, un certain nombre de marques alternatives se battent déjà pour exister et grappiller quelques centimètres de linéaires dans les rayonnages. Mais il n'y a jamais assez de versions différentes. Je n'ai encore jamais trouvé le Cola parfait. Mon Cola parfait serait sans caféine, mais il contiendrait du vrai sucre et non de l'édulcorant (dont je ne supporte pas l'arrière-goût). Il serait disponible en petites canettes pour éviter qu'il s'évente ou, encore mieux, en bouteilles recyclables. On pourrait y ajouter différents parfums (du café aujourd'hui, de la cerise demain). Si ce Cola parfait existait, j'en achèterais chez une grande marque, Coca-Cola ou Pepsi (je suis fidèle aux deux marques), mais pas chez une autre (je ris encore de l'affaire du Hojo Cola*). Qu'arriverait-il si Coca-Cola demandait à l'un de ses fournisseurs de fabriquer des bouteilles sur mesure en petites séries - à la condition que je m'engage à en commander un certain nombre par an ? Je suis tout disposé à souscrire un abonnement pour avoir enfin le Cola de mes rêves.

Si je me débrouillais pour vendre ce Jeff Cola à mes voisins ou aux lecteurs de mon blog (en leur faisant remarquer qu'un soda sans caféine et avec du vrai sucre n'est pas un non-sens), le nombre de commandes augmenterait et le prix baisserait. Je pourrais créer un Cola club. Ce n'est pas très différent de ce que fait Gary Vaynerchuk sur son site pour vendre le vin qu'il produit. Nous deviendrions à la fois vendeurs et consommateurs de nos produits. Il nous serait possible de proposer des parfums différents et de les vendre sous notre propre marque, en utilisant Coca-Cola comme plate-forme de fabrication et de distribution. Nous entrerions dans l'industrie du Cola... " 

 

* Le Hojo Cola a été lancé à la fin des années 1960 par Howard Johnson, le propriétaire d'une chaîne de restaurants. Ce fut un échec retentissant, malgré une campagne de lancement ambitieuse.

Google