Extraits de "La méthode Google" Miser sur la personnalisation des produits de grande consommation

"Mettre à profit le système économique de la longue traîne"

" ... Mon Cola finirait-il par atteindre une masse critique ? Il n'y a pas la moindre chance. Mais les petits ruisseaux font les grandes rivières et tous ces petits Colas s'ajouteraient à la production globale de Coca-Cola. Sans compter que Coca-Cola finirait par développer de nouvelles relations avec tout un réseau de clients fidèles. L'entreprise pourrait en apprendre beaucoup sur les goûts de ses clients et développer de nouveaux produits à grande échelle. Elle ferait des économies sur ses dépenses de publicité car ses clients seraient leurs vendeurs. Elle pourrait acquérir des niches de marché qui pour l'instant lui échappent encore. Elle aurait la liberté d'abandonner un secteur ultra-concurrentiel pour mettre à profit le nouveau système économique de la "longue traîne".

Cette stratégie que je viens de décrire pour le Cola est applicable à n'importe quel produit de consommation courante se prêtant à la personnalisation : les biscuits, les bonbons, les produits ménagers de plusieurs parfums. Non seulement les grandes entreprises du secteur, mais également les fabricants artisanaux - qui y sont plus adaptés - pourraient mettre en oeuvre ce principe et utiliser des plates-formes comme Amazon ou eBay. À ma connaissance, M&M's est le seul industriel qui propose des produits personnalisés : on peut commander des M&M's de la couleur de son choix (à partir de 28 euros/kg). C'est amusant, mais ça ne change pas réellement la nature du produit. Il faudrait que je puisse commander des M&M's au café ou bien ajouter le parfum des M&M's au Cola de mes rêves et ensuite les vendre autour de moi. Voilà ce que serait le Google Cola... "

Google