Le best of 2008 des levées de fonds en France Patrice Barbedette (Jobpartners) : "Nous voulons accélérer la croissance de notre chiffre d'affaires"

En levant 11 millions d'euros supplémentaires, l'éditeur de gestion du capital humain souhaite consolider son positionnement à l'international. Il en profite pour étendre son périmètre aux réseaux sociaux d'entreprise. (06/06/08)

 

Quels sont les tenants et aboutissants de votre nouvelle levée de fonds ?

Ce troisième tour de table financier qui nous permis de lever 11 millions d'euros a été effectué auprès des fonds d'investissements SGAM AI et CM-CIC Capital Privé qui ont rejoint nos investisseurs historiques iSource Gestion et Gilde IT, déjà présents lors de nos deux précédentes levées de fonds réalisées en 2000 et en 2001, pour des montants respectifs de 7 et de 18 millions d'euros.

Nous voulons accélérer la croissance de notre chiffre d'affaires qui a été de 35% l'an au cours de ces 5 dernières années, pour 11 millions d'euros réalisés au titre de l'exercice fiscal 2007. Nous sommes présents dans plusieurs pays d'Europe, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne. Nous comptons, grâce à cette levée, renforcer notre positionnement non seulement dans ces pays, mais également en continuant notre expansion géographique.

Ce que nous souhaitons faire également, c'est continuer à innover en étendant les domaines fonctionnels de nos offres avec des fonctionnalités complémentaires en matière de gestion des talents, notamment en matière de réseau social d'entreprise.

 

Quel est votre positionnement stratégique ?

Nous sommes présents sur le marché des solutions de gestion du recrutement depuis 2000 et répondons aux demandes des entreprises en matière de gestion des talents , de mobilité, de gestion de l'évaluation et de la gestion des carrières ou encore des rémunérations et des plans de successions. Jobpartners tient compte de l'évolution des besoins du marché en orientant les fonctionnalités de nos solutions vers le partage des connaissances des collaborateurs dans l'entreprise et en leur donnant une dimension collaborative.

Nos solutions sont utilisées par trois types de populations : les salariés, les candidats et les directions et services RH qui mettent en place les processus et les managers qui ont des relations quotidiennes avec les candidats. La problématique à résoudre étant de trouver un moyen unique de faire travailler ensemble ces trois entités afin de rendre ces processus plus efficaces et de travailler sur l'ensemble du processus RH pour attirer, développer et fidéliser les talents.

 

Comment ont évolué les attentes des entreprises en matières de gestion du recrutement ?

Les entreprises ont toujours eu des besoins en matière de gestion du capital humain mais n'avaient jusqu'à présent pas forcément à leur disposition des outils dépassant le stade de la conception artisanale. La problématique des départements ressources humaines était de définir des processus, notamment en matière de gestion de recrutement, pas tous supportés par les solutions informatiques existantes.

Avec l'arrivée des jobboards à la fin des années 90, les entreprises ont dû repenser leur processus de gestion de recrutement. Notamment en leur permettant de mieux gérer leur vivier de candidatures et en prendre soin, car un candidat potentiel est également un consommateur potentiel ce qui amène de plus en plus souvent les entreprises à gérer aussi bien leur image de marque que leur marque employeur.

D'une manière générale, les entreprises vont avoir des besoins de couvrir l'ensemble des processus découlant de la gestion du capital humain. La seule différence, c'est l'ordre dans lequel ces processus pourront être couverts, en fonction de la stratégie RH déployée par l'entreprise. Ainsi, ces processus pourront varier en fonction des problématiques auxquelles elle sont le plus sensibles, à savoir le besoin de fidélisation des salariés, de gestion des évaluations et des compétences ou encore de la gestion des carrières.

Capital risque / Levée de fonds