Lycos : de sa grandeur à sa décadence Caramail tombe dans l'escarcelle de Lycos

caramail, l'un des fers de lance de lycos
Caramail, l'un des fers de lance de Lycos © Lycos

La France devient pour Lycos un marché prioritaire, où l'entreprise multiplie les acquisitions directes et indirectes. Le réseau suédois de sites communautaires Spray, qui s'était offert le Webmail français Caramail quelques mois plus tôt pour un montant tenu secret, est ainsi racheté en septembre 2000. En pleine bulle Internet, le groupe dépense 674 millions d'euros pour cette acquisition.

 

Un fleuron de l'Internet hexagonal tombe donc dans l'escarcelle Lycos. Fin 2002, Caramail revendiquait ainsi quelque 20 millions de comptes ouverts, dont 4,1 millions étaient actifs.

Lycos