Le succès discret des jeux multijoueurs sur le Web Gameforge

A l'opposé de Motion Twin, l'allemand Gameforge fait figure de poids lourds européen du secteur. En 2009, cet éditeur né six ans plus tôt prévoit des revenus "supérieurs à 100 millions d'euros" et emploie 350 personnes à son siège de Karlsruhe.

 

ikariam, l'un des succès de gameforge.
Ikariam, l'un des succès de Gameforge. © Gameforge

Le succès de Gameforge a attiré le fonds de capital risque Accel Partners en août 2007. L'éditeur propose aujourd'hui seize jeux en ligne de stratégie, dont OGame et Ikariam. Il vise un public mondial, en traduisant ses jeux dans cinquante langues.

 

Pour son fondateur et PDG Klaas Kersting, le modèle de jeu vidéo gratuit sera bientôt dominant. Constatant l'émiettement du secteur, il prédit une consolidation à terme, bien que le marché soit suffisamment important pour tous les éditeurs actuels, selon lui.

Jeux / Internet et les jeunes