Facebook voudrait connecter le monde grâce à des drones

Le réseau social fait des milliards d'utilisateurs non connectés sa cible principale et réfléchit aux moyens de proposer un accès à Internet grâce à Titan Aerospace.

L'enjeu aujourd'hui pour des groupes tels que Facebook et Microsoft est moins d'améliorer leur reach au sein de l'Internet mondial que de trouver des moyens de toucher des populations, en Afrique et en Asie, qui n'ont pas encore accès à Internet. De la même façon que Google envisage de contourner cette absence de connexion à Internet en lançant ses ballons Internet, Facebook penserait à mettre la main sur un fabricant de drones alimentés par l'énergie solaire, d'une autonomie de 5 ans, Titan Aerospace. Techcrunch, qui se fait l'écho de la rumeur évoque, un montant de 60 millions de dollars pour boucler une opération qui aboutirait ensuite à la fabrication de 11 000 de ces modèles, en mettant l'accent sur le "Solara 60". L'enjeu pour Mark Zuckerberg est de pouvoir mettre en place à un réseau sans fil qui lui permettrait d'atteindre les près de 5 milliards de potentiels utilisateurs qui sont aujourd'hui hors de portée. Un investissement lourd mais qui serait rentable sur le long terme.

Titan Aerospace est une société créée par son CTO, Max Yaney, et basée dans l'état du Nouveau-Mexique, qui a réalisée deux levées de fonds d'un montant non-communiqué.

solara60
Le Solara 60 © Titan Aerospace

Facebook / CMS