Les grands flops du Web 2.0 Del.icio.us n'avait pas si bon goût selon Yahoo

la page d'accueil de delicious
La page d'accueil de Delicious © Capture d'écran / Delicious.com

Del.icio.us fait partie des pionniers du Web 2.0. Ce service en ligne, né en septembre 2003, permet de stocker et de partager ses sites Web favoris. Son fondateur, Joshua Schachter, avait choisi l'extension ".us", nouvelle à l'époque, pour faire de son URL un jeu de mots. Mais c'est surtout la notion d'échange, au cœur du Web2.0, qui va faire le succès du site

 

Très vite, Del.icio.us va attiser les convoitises. En avril 2005, soit un mois après avoir décidé de se consacrer à temps plein à sa nouvelle société, Joshua Schachter lève environ 2 millions de dollars auprès du fonds d'investissement Union Square Ventures et d'Amazon notamment.
Yahoo rachète finalement la société en décembre 2005. Le montant de la transaction, non officiel, se situerait entre 15 et 30 millions de dollars. En 2007, l'URL célèbre disparaît. Yahoo remplace le .us par un .com plus traditionnel et le nom de domaine se simplifie en "Delicious"

 

Aujourd'hui, le site n'est qu'un service de partage de favoris comme d'autres, fortement concurrencé par les fonctionnalités des réseaux sociaux. Son trafic a particulièrement baissé en 2010, pour atteindre 3 millions de visiteurs uniques dans le monde en décembre 2010, selon DoubleClick Ad Planner. Autre signe d'un certain échec, il fait partie des sites dont Yahoo veut se débarrasser. Le portail violet a annoncé en janvier 2011 être en discussion avec des repreneurs potentiels.

Web 2.0 / Fonds d'investissement