Automobile et Internet : les nouvelles tendances Les nouvelles tendances de la voiture en ligne

Au cours de ce forum, les intervenants ont évoqué l'avenir de "l'automobile en ligne". L'une des tendances pourrait être le développement de formes nouvelles de "consommation" de la voiture, grâce à Internet. "Les gens demandent davantage de liberté pour pouvoir choisir le type de transport qu'ils souhaitent en fonction de leurs besoins ou de leurs envies", explique Albert Asséraf, directeur général marketing, études et stratégie de JCDecaux France.

Plusieurs usages nouveaux se basent sur la mise en relation de particuliers. Des sites CtoC permettent par exemple le co-voiturage ou encore la location. C'est le cas de Voiturelib', lancé l'année dernière. Cette place de marché revendique près d'un millier de voitures louées en France.
paulin dementhon (voiturelib')
Paulin Dementhon (Voiturelib') © Journal du Net
Pour rassurer propriétaires et locataires, la société prend en charge l'assurance. "C'est un élément essentiel pour notre activité. Mais cela a un coût. Sur chaque transaction, 17 % financent l'assurance et nous touchons 13 %", explique Paulin Dementhon, fondateur de Voiturelib'.

Autre secteur plein d'avenir, la voiture connectée. L'entrée d'Internet dans la voiture devrait s'accompagner de nouveaux services. Certaines entreprises préparent cet essor. C'est le cas de l'équipementier réseau Alcatel-Lucent, venu présenter son programme ng Connect.

Parmi les services possibles, une partie relève des contenus, avec par exemple l'accès à un catalogue de musique illimitée, à des films à la demande ou encore à des jeux en ligne. Des services qui pourront être développés par des sociétés extérieures qui accéderaient à des API. "L'idée est de faire du véhicule un smartphone", explique André Méchaly, directeur marketing chez Alcatel-Lucent.

 

Petites annonces / JCDECAUX