EuroDNS condamné à verser 100.000 euros à Free

Dans l'affaire de cybersquatting qui opposait EuroDNS à Free, le TGI de Nanterre a rendu son jugement en faveur du FAI. Le représentant en France de la société EuroDNS se voit condamné pour "contrefaçon par imitation". Il devra verser 100.000 euros de dommages et intérêts et transférer à Free les noms de domaine proches du nom de marque (tels que wwwfree.fr, freee.fr ou freeadsl) que la société avait enregistrés. EuroDNS a affirmé vouloir faire appel.

Free / ADSL