Google s'attèle à résoudre le problème d'autonomie des batteries

Les projets les plus futuristes de Google dépendent de la performance des batteries. Améliorer leur autonomie est donc une priorité.

Si tout le monde s'accorde à reconnaître qu'Apple et Samsung ont rivalisé d'efforts pour proposer un iPhone 6 et Galaxy S6 très aboutis, le consensus est tout aussi fort autour d'une de leurs grandes faiblesses : la batterie. Difficile aujourd'hui pour un détenteur de smartphone de survivre à une journée d'autonomie. 

En toute logique, Google planche ainsi sur la question. C'est, selon le Wall Street Journal, au travers de son laboratoire Google X et d'une équipe dirigée par le Dr. Ramesh Bhardwaj que Google a donné corps au projet. Ancien d'Apple, le Dr. Ramesh Bhardwaj travaille depuis maintenant près de 2 ans au développement d'une batterie qui cristallise aujourd'hui beaucoup d'enjeux comme le rappelait le cofondateur de Google, Larry Page, en 2013, évoquant "un réel potentiel pour inventer de nouvelles et meilleures expériences". Ce seraient ainsi plus de 20 projets différents de Google qui seraient dépendants de la question, depuis la voiture autonome de Google, la Google Car, jusqu'aux défuntes Google Glass. 

Les travaux du Dr. Ramesh Bhardwaj se concentreraient autour de la technologie lithium-ion. Mais ce dernier a également présenté en février dernier les contours d'un projet autour des batteries de type "solid-state", sans électrolyte liquide mais avec des matériaux conducteurs solides. Un format particulièrement intéressant pour des wearables tels que les lentilles de contact (car non inflammable) notamment. Autre projet en cours : une batterie qui serait susceptible de fonctionner dans la stratosphère (ce que la technologie lithium-ion fait plutôt mal) pour alimenter les fameux ballons de Google, les Loons.

Google / Batterie