Google va livrer les données volées aux Cnil de l'UE

Google va finalement communiquer aux autorités européennes en charge des fichiers informatique, dont la Cnil en France, les données personnelles qu'il dit avoir collecté par erreur sur les connexions de particuliers dans le cadre de l'amélioration de Street View. Dans une interview au "Financial Times", le PDG de Google, Eric Schmidt, reconnaît que son groupe s'est "planté" et estime que "faire preuve d'honnêteté à propos de ses erreurs est la meilleure mesure à prendre pour ne pas les commettre à nouveau".

Cette annonce vise surtout à calmer les Cnil française, allemande et espagnole, plutôt remontées contre le moteur de recherche. En cherchant à intégrer les emplacement de hot-spots wi-fi dans Street View, Google affirme avoir par erreur intercepté et conservé 600 gigabits de données concernant des communications électroniques de particuliers n'ayant pas protégé leur connexion. Jusqu'à présent, Google, tout en faisant amende honorable, avait refusé de communiquer ces données à ces gendarmes UE qui cherchent à savoir quels types de donnée Google a récupéré.

Juridique / Google