Comment les patrons du Net voient Internet en 2012 2012 : l'Internet mobile devient mature

godefroy jourdan,  directeur général adjoint internet spir communication
Godefroy Jourdan,  Directeur Général Adjoint Internet Spir Communication © IMC

Le scenario que je privilégie pour les trente prochains mois est celui d'une seconde révolution Internet portée par les téléphones mobiles. Le fait qu'Apple ait annoncé 250 milions de dollars de revenus de commercialisation des applications iPhone sur iTunes en décembre 2009, ou encore que Gartner prévoit 22 milliards de dollars de revenus en 2013 pour l'Apple AppStore, témoigne que nous entrons dans une ère nouvelle de l'Internet où les contenus se monétisent.

 

Les éditeurs et détenteurs de contenus premium profiteront des nouveaux écosystèmes intégrés (harware + software, + CRM), qui favorisent la concentration des usages sur un nombre limitée d'applications, au détriment des sites web mobiles. La très forte intensité d'usage des mobinautes, connectés en temps réel et partout à l'Internet grâce à leur téléphone, ne se démentira pas. Ce scenario laisse à penser que chacun des leaders positionnés aujourd'hui développera un business de plusieurs milliards de dollars. Ainsi, Apple pourrait avoir vendu 200 millions d'iPhones en cumul à fin 2012. L'iPhone restera un téléphone haut-de-gamme, générant plusieurs milliards de téléchargements d'applications et quelques milliards de dollars de publicité via le réseau iAd.

 

Goggles démocratisera définitivement la réalité augmentée.

Microsoft pourrait connaître un grand succès avec la nouvelle évolution de son Kin, qui rivalisera avec Nokia et Google sur le marché gigantesque des smartphones moyens de gamme. Le Nexus Two de Google sera le téléphone dont tout le monde parle : son moteur de recherche d'images Goggles, parfaitement au point, changera la vie quotidienne de ses utilisateurs et démocratisera définitivement la réalité augmentée. La majorité des quotidiens et de nombreux magazines seront diffusés exclusivement en version digitale, le Web leur servant uniquement de support de conquête et de relations clients, le mobile de support de consommation de l'information.

 

Enfin, la publicité vivra une mutation très forte, le géociblage s'imposant de manière systématique du fait de la masse critique de contacts potentiels. Les annonceurs se détourneront un peu plus de la publicité audiovisuelle au profit de campagnes mobiles associant créations multimédia et ciblage spatio-temporel personnalisé. Et l'ensemble du dispositif législatif de protection des données personnelles sera en cours de révision au Parlement européen. Le monde de 2012 ne sera guère différent de celui d'aujourd'hui : nos usages Internet mobiles ressembleront forts à ceux que nous connaissons. Il y aura simplement beaucoup plus d'utilisateurs, un usage plus systématique et quelques nouveaux services malins.

Web 2.0