Jean-Marc Tassetto (Google France) "Panda arrivera en France dans quelques semaines"

La mise à jour "Panda" de votre algorithme a été lancée aux Etats-Unis et dans les domaines anglophones. Quand arrivera-t-elle en France ?

Dans les semaines qui viennent, l'Allemagne et la France étant généralement les premiers à bénéficier des lancements de nos services après les pays anglophones. Panda est une preuve que nous sommes capables de décider de perdre du business au profit de l'amélioration de la qualité de recherche. Sur quatre milliards de requêtes quotidiennes, si les résultats sont pollués par des faux sites ou des fermes de contenu, au bout d'un moment, c'est Google qui est en danger.

 

jean-marc tassetto
Jean-Marc Tassetto © Journal du Net / Cécile Debise

Pourtant eHow, le vaisseau amiral de Demand Media, considéré comme la plus emblématique des fermes de contenus a gagné du trafic grâce à Panda alors que cette mise à jour devait limiter leur présence...

Cela veut dire qu'il est pertinent. Le fait d'être une ferme de contenus n'est pas pénalisant en soi si les contenus produits sont pertinents. Notre objectif est d'enlever les résultats qui polluent notre moteur. Si les requêtent progressent pour ce site, c'est la démonstration qu'il a une valeur sur le marché.


Où en est le développement d'Android en France ?

Android, c'est 350 000 activations par jour au niveau mondial. C'est le premier OS aux Etats-Unis devant BlackBerry. En France, il deviendra rapidement le premier OS devant l'iPhone, probablement avant la fin de l'année. Il y aura en 2011 entre 21 et 24 millions de téléphones vendus en France, dont la moitié seront des smartphones. Apple a ouvert ce marché mais n'a pas vocation à dépasser 20 à 25% de parts de marché, notamment parce que son activité est mono-produit. De notre côté, nous travaillons avec une soixantaine de fabricants qui ont créé plus d'une centaine de modèles de terminaux équipés d'Android.

 

Et Google Books ?

Il y a eu beaucoup de postures politiques qui ont fait traîner ce débat, mais nous avons passé la phase symbole, là où les Français perdent beaucoup de temps par rapport aux anglo-saxons. Nous sommes entrés dans une phase pragmatique de discussion contractuelle. J'ai bon espoir qu'il y ait un ou deux deals majeur d'ici la fin du premier semestre. Et comme vous le savez, nous discutons déjà d'un protocole d'accord avec Hachette.

 

Comment s'est passé votre recrutement chez Google ?

J'ai eu neuf entretiens avant d'avoir le poste. En France cela peut paraître beaucoup, mais une fois embauché, j'ai compris en quoi ces neuf entretiens ont été bénéfiques. Au début, j'avais beaucoup de questions. Un directeur général d'une entreprise américaine en France, c'est quoi exactement ? Quel est le degré d'autonomie ? Est-ce qu'il s'agit d'un bureau commercial ou d'une vraie direction générale ?

Ce recrutement plutôt long fait partie du processus d'intégration et d'immersion dans la culture de l'entreprise. Il m'a permis d'obtenir des réponses aux questions de que je me posais.

Microsoft / Google