Paris sportifs : et les 11 gagnants sont…

Comme prévu, le marché des jeux d'argent en ligne est libéralisé juste avant le début de la Coupe du Monde de Football. 17 licences sur les 35 demandées ont été accordées par l'Arjel. Les recalés ne le sont pas définitivement et pourront formuler de nouvelles demandes. Toutefois, ils ne devraient pas profiter de la dynamique d'inscription espérée par les acteurs lors de la Coupe du Monde de Football. Cette libéralisation régulée du marché met fin à 471 années de monopole d'Etat sur les jeux d'argent, dont François 1er est à l'origine. Le marché des jeux d'argent en ligne est estimé entre 2 et 3 milliards d'euros en 2011 pour 3 à 5 millions de joueurs.

Les sites de paris sportifs qui pourront opérer légalement sur le marché français sont : Betclic (paris sportifs et hippiques, poker) ; Beturf (paris hippiques) ; BES (paris sportifs, poker) ; Everest (poker) ; FDJ (paris sportifs) ; France Pari (paris sportifs) ; Iliad Gaming (paris sportifs) ; PMU (paris sportifs, poker) ; Sajoo (paris sportifs, poker) ; SPS Betting France (paris sportifs, poker) ; Table 14 (poker). Les opérateurs ayant obtenu une licence pour proposer du poker en ligne devront attendre le début du mois de juillet pour lancer leur offre. La publication des décrets d'application officialisant l'ouverture du secteur a été retardée par une réclamation de l'Etat maltais devant Bruxelles.

Paris sportifs / Jeux