Jeux en ligne : le CNOSF craint des conflits d'intérêts

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) veut éviter les conflits d'intérêts en matière de jeux d'argent en ligne. Alors que la France prépare l'ouverture de ce marché pour le début de l'année 2010, le président du CNOSF, Denis Masseglia estime qu'un organisateur de compétitions sportives ne devrait pas être autorisé à exercer en même temps une activité d'opérateur de jeux en ligne. Actuellement, le projet de loi encadrant l'ouverture du marché des jeux d'argent interdit seulement aux organisateurs sportifs d'organiser des paris sur leurs propres compétitions. Or selon, Denis Masseglia, interrogé par "Les Echos", il faut élargir cet interdit à l'ensemble des compétitions, "car il peut y avoir des liens non apparents entre plusieurs organisateurs". Amaury Sport Organisation, qui détient le Tour de France, compte justement lancer un site de jeux en ligne, Sajoo.fr.

Jeux