Les propriétaires de Kazaa en prison ?

Le feuilleton judiciaire entre Kazaa et les Majors de l'industrie du disque en Australie se poursuit. Faute d'avoir d'intégrer un filtre de plus de 3.000 mots-clés avant la date limite du 5 décembre comme le stipulait la décision de justice de la Cour fédérale d'Australie, les propriétaires de la plate-forme de P2P, Nikki Hemming, PDG de Sharman Networks, et Kevin Bermeister, PDG de la compagnie partenaire Altnet, risquent la prison. Pour leur défense, les deux accusés indiquent que le logiciel est désormais impossible à télécharger pour les Australiens, grâce à l'identification et le blocage de leurs adresses IP.