Meilleurs extraits : "L'Art des médias sociaux", de Guy Kawasaki Partager et créer des communautés

6. Partagez ce qui est déjà populaire

Cette méthode peut être assimilée à de la triche, mais elle est utile pour alimenter le content monster. Il existe de nombreuses façons de trouver du contenu populaire et de le partager. Par exemple, une vidéo tendance sur StumbleUpon n'est peut-­être pas encore présente sur Google+. Ce n'est pas un problème si vous partagez quelque chose que tout le monde a déjà vu car il y a des milliards de personnes et il existe des millions de contenus, mais il ne faut pas que cela devienne une habitude. Voici cinq sources sur lesquelles vous pouvez vous appuyer en toute confiance :

 Most-Popular.alltop

Most-­Popular.alltop regroupe les publications les plus populaires et les plus relayées par e-­mail provenant de sources telles que le New York Times, la BBC, CBS, NPR. J'ai créé cette rubrique Alltop parce que je me suis souvent retrouvé à exploiter le contenu publié par d'autres et à partager le plus populaire.

 What's hot sur Google+

What's hot permet de suivre les publications les plus populaires sur Google+. La bonne/mauvaise nouvelle est que ce flux semble être personnalisé pour les particuliers, vous pourrez donc lire du contenu que vous n'aurez pas forcément envie de partager. Également sur Google, Google Trends vous permet quant à lui de connaître les informations les plus recherchées au monde sur Google. Vous pouvez préciser le pays et créer des abonnements personnalisés en fonction des sujets qui vous intéressent.

 Les "Trending topics" sur Facebook          

Sur Facebook, à droite de votre fil d'actualité, se trouve une rubrique appelée Trending (les sujets tendance), qui est également une source intéressante d'éléments à partager.

 Épingles populaires sur Pinterest

Sur Pinterest, les épingles populaires vous permettent de déceler les tendances actuelles et sujets à la mode. Sur ce réseau social, le contenu est orienté mode et gastronomie. La recherche guidée de Pinterest vous permet de trouver du contenu intéressant en affinant progressivement votre recherche. (...)

 Sujets indémodables

Certains sujets sont presque toujours populaires. Je ne parle pas de "chats marrants" ou "chiots mignons", mais de thèmes comme le café, les LEGO, la NASA, Star Trek, Star Wars... Ce type de publications ne devrait pas constituer l'essentiel de ce que vous partagez, mais ajouter du contenu amusant une ou deux fois par semaine rendra votre compte plus intéressant à suivre.

7. Créez des listes, cercles, communautés et groupes

Les individus et entreprises qui partagent un intérêt commun font partie de listes (Twitter et Facebook), groupes (Facebook et LinkedIn), cercles et communautés (Google+). Ces groupes sont un moyen efficace d'exploiter du contenu de qualité.

 Listes Twitter

Une liste Twitter est un ensemble de comptes Twitter généralement regroupés en fonction d'un intérêt ou d'une expertise commune. Il existe des listes Twitter publiques et privées. Utilisez une liste publique si vous voulez trouver des utilisateurs intéressants sur un sujet tel que l'entrepreneuriat. En revanche, utilisez une liste privée (uniquement accessible à celui qui l'a créée) si vous souhaitez, par exemple, suivre l'activité de vos concurrents et savoir ce que l'on dit sur eux. Vous pouvez également créer votre propre liste.

 Listes Facebook

Sur Facebook, vous pouvez créer une liste de personnes et entreprises partageant vos centres d'intérêt et suivre les listes d'autres personnes. Vous n'êtes pas obligé de liker une Page ou de suivre une personne pour ajouter la Page ou personne à votre liste. Pour trouver des listes, rendez-­vous sur votre page Intérêts (dans la colonne à gauche lorsque vous avez cliqué sur "Accueil") et cliquez sur "Ajouter des intérêts" en haut de la page.

 Cercles Google+

Sur Google+, les membres créent des cercles afin d'organiser leurs contacts. Vous pouvez vous servir de ces cercles Google+ pour ajouter des personnes à vos propres cercles.

 Communautés Google+

Au sein des communautés Google+, les membres interagissent d'égal à égal. Il existe des communautés publiques et privées (admission contrôlée). Par exemple, lorsque je conseillais Motorola, j'ai créé une communauté sur les appareils mobiles ainsi qu'une communauté de photographes de rue. Vous pouvez chercher des communautés ou en créer.

 Groupes Facebook et LinkedIn

Il y a deux types de groupes : publics et privés. Tout le monde peut rejoindre un groupe public et consulter son contenu. Un groupe privé fonctionne uniquement par invitation et seuls les membres ont accès au contenu. Les groupes LinkedIn servent à se mettre en relation avec des professionnels du même secteur d'activité et les groupes Facebook couvrent l'ensemble des sujets personnels à travers des groupes tels que les réunions de lycée, les étudiants entrant en première année d'université ou les fans.

 Recherche Google+

On peut s'attendre à juste titre à ce qu'une plateforme sociale lancée par Google soit équipée de puissantes fonctionnalités de recherche. Google+ vous permet de lancer une recherche par mot-­clé et affiche les personnes, Pages et communautés correspondant à votre recherche. (...) Même si vous n'utilisez pas Google+, vous pouvez exploiter ses cercles et communautés afin de partager leur contenu. Je le précise car certains pourraient vous dire que Google+ est une ville fantôme, ce qui n'est pas le cas ; c'est une des meilleures sources de contenu et une des plateformes les plus agréables à utiliser car les spammeurs, trolls et idiots y sont moins nombreux.

Autour du même sujet