Le SNE veut enrayer l'accord de Google avec les éditeurs US

Le Syndicat national de l'édition française (SNE) a déclaré hier s'opposer fermement au projet d'accord que Google a conclu avec des associations américaines d'auteurs et d'éditeurs, qui selon lui "n'est pas conforme au droit de la propriété littéraire et artistique". Le syndicat, qui représente 500 maisons d'édition en France et "plus de 80 %" du marché, s'apprête à adresser une lettre au juge américain qui doit statuer le 7 octobre sur la validité de cet accord. Le SNE redoute en effet qu'une fois validé, cet accord ne s'applique aussi aux auteurs et éditeurs non américains. Conclu fin 2008 avec l'Association des éditeurs américains (AAP) et le Syndicat des auteurs américains (Authors Guild), il prévoit un partage avec Google de l'argent issu de la consultation online des livres qu'il aura numérisés (lire l'article Google paie 125 millions de dollars pour développer son e-bibliothèque, du 29/10/2008).

Google