Amazon reporte à 2014 le lancement de son service de sVOD en France

Prévue pour mars 2013, l'arrivée de LoveFilm dans l'Hexagone n'interviendra pas avant 2014, au mieux. Son concurrent Netflix a aussi repoussé son arrivée en France.

Amazon avait annoncé pour mars 2013 le lancement en France de son offre de sVOD LoveFilm, son PDG Jeff Bezos confirmant en début d'année au "Figaro" que "LoveFilm développe une offre pour l'ensemble de l'Europe, dont la France". Depuis, l'e-commerçant a revu son calendrier de déploiement. Selon "Le Monde", "il aurait reporté cette échéance à 2014, et hésiterait encore entre la France et le Japon". Le quotidien remarque néanmoins qu'Amazon et Canal+ ont d'ores et déjà signé un accord qui permettra à LoveFilm de diffuser les milliers de films du catalogue de StudioCanal, qu'a également contacté son concurrent Netflix.

Les deux plateformes se sont déjà imposées sur plusieurs marchés d'Europe du Nord, à commencer par le Royaume-Uni où LoveFilm compte 2,5 millions d'abonnés et Netflix 1,2 million. Cependant, la France, dont la chronologie des médias interdit la diffusion de films récents en sVOD, semble être sortie de leurs priorités. Netflix, qui avait prévu d'attaquer l'Hexagone en 2013, y a également renoncé début 2013 jusqu'à la fin de l'année au moins (lire la chronique SVOD : qui sera le prochain Netflix français ?, du 07/02/2013).

Et si lors de la présentation de ses résultats financiers fin avril, Netflix a annoncé son arrivée prochaine dans un nouveau pays d'Europe, il y a fort à parier qu'elle ciblera plutôt l'Allemagne, où LoveFilm commence à prendre de l'avance, ou encore l'Espagne. Softonic a toutefois repéré plusieurs annonces d'emploi laissant penser que Netflix a commencé à faire traduire son site en français, ainsi qu'en turc, en néerlandais, en indien et en coréen.

Amazon / Netflix