Matignon tend la main aux taxis et suspend les immatriculations de VTC

Matignon donne des gages aux taxis et gagne du temps pour trouver une solution afin de les aider dans leur guerre contre les VTC.

Jean-Marc Ayrault avait promis ce matin une réponse rapide aux taxis. Il a tenu parole. Matignon vient d'annoncer qu'il gelait les immatriculations des VTC pour les 2 prochains mois, soit la durée de la médiation qui vient d'être mise en place par le gouvernement pour mettre fin à la guerre que se livrent taxis et véhicules de tourisme avec chauffeur. Le premier ministre affirmait ce matin sur Europe 1 qu'il y avait "évidemment une distorsion de concurrence" puisque les taxis doivent payer entre 200 et 230 000 euros pour proposer leurs services, contre 120 euros pour les VTC. Les contrôles de VTC opérés par les services du ministère de l'Intérieur seront par ailleurs accrus.

Suite à cette annonce, l'intersyndicale des taxis à appelé à cesser les mouvements de grève. Les opérations escargots se sont multipliées ces derniers jours en France, et notamment autour de la capitale, suite à la décision du Conseil d'Etat d'annuler un dispositif législatif obligeant les VTC à attendre 15 minutes entre la commande et la prise en charge de leur client. Les taxis demandent de leur côté la mise en place d'un délai de 30 minutes (une heure pour les aéroports), ainsi que l'instauration d'un montant minimum de la course de 60 euros afin de spécialiser les VTC dans les trajets longs.

Autour du même sujet