Nielsen prépare une IPO de 1,75 milliard de dollars


Quatre ans après avoir été racheté par des fonds, le géant de la mesure d'audience reprend le chemin de Wall Street afin de réduire sa dette considérable.

Le groupe néerlandais Nielsen, spécialisé dans la mesure de l'audience et de la consommation, a déposé un dossier d'introduction en bourse auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission). Le groupe cherche en effet à lever 1,75 milliard de dollars, mais ne précise pas pour autant la part de son capital qu'il prévoit d'ouvrir, rendant impossible le calcul de sa valorisation. Les plus récentes le valorisaient à 21 milliards de dollars, dette comprise.

Nielsen avait quitté Wall Street en 2006, au moment de son rachat par six grands fonds d'investissement pour 9,7 milliards de dollars. Blackstone, KKR, Carlyle, Thomas H. Lee Partners, Alpinvest Partners et Hellman & Friedman décident aujourd'hui de réintroduire en bourse la société, afin de réduire sa dette considérable, de 8,6 milliards de dollars au 31 mars dernier. JP Morgan Chase et Morgan Stanley sont chargés de conduire l'IPO, dont la date n'est pas encore arrêtée.

Les comptes de Nielsen n'étant jamais sortis du rouge depuis son rachat, ses performances financières laissent toutefois les analystes relativement sceptiques. Son chiffre d'affaires sur l'exercice clôturé fin mars avoisine 4,8 milliards de dollars, pour 489 millions de perte nette. Ses dix plus gros clients représentent 23 % de son activité. En préparation de son retour à Wall Street, Nielsen s'est défait en décembre 2009 de certaines de ses marques les plus connues, parmi lesquelles le magazine Billboard et The Hollywood Reporter.

IPO / Nielsen