Bientôt des noms de domaine en .paris ou .bzh

Vendredi 10 mai, l'Icann a autorisé la création de deux nouvelles extensions françaises.

 

Parmi les 54 dossiers français de demandes d'extensions déposés en juin 2012 au terme d'un appel d'offres, seuls deux ont pour l'instant obtenu le précieux sésame. L'agence indépendante chargée de réglementer les noms de domaine internet au niveau mondial, l'Icann, a accepté les demandes des villes de Paris et de Brest. Bientôt, des sites web .paris et .bzh verront le jour sur la toile.

Une opération coûteuse : pour la seule inscription à l'appel d'offres, les frais s'élèvent à 185 000 dollars (138 000 euros). Les frais de "consulting" nécessaires à l'élaboration du dossier sont quant à eux rarement inférieurs à 100 000 euros.

Quelques 1 900 dossiers ont été déposés au niveau mondial. 66% sont de nature géographique (.miami, .nyc). Beaucoup proviennent de multinationales comme Apple ou IBM. Google a fait plus de 100 demandes, parmi lesquelles .google, .YouTube et .lol. Côté Français, une trentaine des 54 demandes émane d'entreprises, dont l'Oréal (14 demandes), Airbus, Alstom, ClubMed, Leclerc, Hermès ou encore Canal ++. Cinq ont été déposées par des villes ou collectivités (.paris et .bzh mais aussi .corsica, .alsace et .aquitaine).

 

ICANN / CANAL +