Ces sociétés qui ont failli racheter Facebook AOL acquiert Bebo à défaut de Facebook

  
   © S. de P. AOL

Après la première offre de Yahoo, son rival AOL se joint aux prétendants à l'été 2006. Pour atteindre le milliard de dollars nécessaire, son PDG Jonathan Miller imagine la vente de plusieurs actifs Web. AOL cèderait le service de cartographie MapQuest et le logiciel mobile Tegic, tandis que Time, autre filiale de Time Warner, se séparerait de l'éditeur de magazines britannique IPC. Le montant total dépasserait le milliard de dollars, selon Jonathan Miller.

Finalement, AOL ne fera jamais d'offre formelle à Facebook. Car Jeff Bewkes, le patron de Time Warner, s'opposera à ce plan, préférant que le produit de ces ventes aille dans les caisses du groupe.

Jonathant Miller sera licencié quelques mois plus tard, et les nouveaux dirigeants d'AOL mettront bien la main sur un réseau social. Mais au lieu de Facebook, ils se tourneront vers Bebo, qu'ils rachèteront 850 millions de dollars en 2007 et revendront 10 millions trois ans plus tard.

Facebook / Rachat