Et les autres

zeturf.com
Zeturf.com © DR

Plus d'une douzaine d'acteurs potentiels n'ont pas (encore) obtenu d'agréments, à l'instar de Zeturf, à qui l'Arjel a demandé de réaliser un audit complémentaire pour raisons techniques. L'entreprise espère obtenir le sésame avant la fin du mois. Unibet ou les casinotiers Partouche ou Barrière, ne disposent pas encore de licence, mais devraient en faire la demande pour lancer des offres. Sporever a soumis une demande de licence pour la marque Paris365, mais n'a pas encore obtenu d'agrément. Enfin le britannique Betfair a tout simplement décidé de ne pas se lancer sur le marché français.