Orange va fermer son site de partage photo Pikeo

Première incursion d'Orange dans le Web 2.0, Pikeo n'aura pas réussi à décoller en quatre ans.

"En avril, Pikeo va fermer ses portes". C'est par un courriel envoyé vendredi à ses membres qu'Orange annonce la fin prochaine de son service de partage photo ouvert fin 2006. Le groupe ne précise pas les raisons de cette fermeture mais indique que la communauté d'utilisateurs approcherait les 500 000 membres.

Développé par le centre de R&D de France Télécom à San Francisco, Pikeo se voulait un laboratoire Web 2.0, première tentative du groupe dans le domaine (Lire l'article : Pikeo, le sous-marin Web 2.0 d'Orange, 19/12/06). Le site se différenciait de concurrents comme Flickr par une forte dose de localisation, puisque les photos apparaissaient sur une carte, à la manière du site espagnol Panoramio racheté par Google en 2007 (Lire l'article : Les emplettes de Google en 2007, du 05/07/07).

Même s'il s'agissait d'une "expérience", Pikeo avait une ambition mondiale puisque le site était accessible en français, anglais, espagnol et chinois. Orange essayait de l'animer en organisant régulièrement des concours de photos. Les membres de Pikeo recevront prochainement un courriel leur permettant de récupérer facilement leurs clichés.

Orange / Web 2.0