Interpol publie la liste des œuvres d'art volées sur Internet

Depuis la mi-août, Interpol transpose sa base de données d'œuvres d'art volées sur son site Internet, afin de lutter contre le trafic d'art. Chaque objet volé dispose d'une fiche avec une photo et une description précise selon des normes établies par l'Unesco (taille, couleur, matière, inscriptions), ainsi que le pays et la date du vol. Ces informations étaient auparavant diffusées au sein des services d'enquête et d'une centaine de grandes institutions culturelles, par des CD-Rom mis à jour régulièrement moyennant près de 500 euros par an. Antiquaires, conservateurs, magistrats, douaniers et polices locales seront les premiers utilisateurs de cette base de données, dont l'accès est gratuit pour tout internaute, muni de son numéro de passeport, qui en fait la demande. En deux semaines, près de 350 personnes se sont inscrites.

Juridique / Script