La Chine entre en guerre contre le piratage numérique

Le gouvernement chinois a annoncé la fermeture de 76 sites Internet permettant de télécharger des copies pirates de musique et de films. Souvent critiquées pour leur peu d'entrain à lutter contre la propagation de ce type de piratage en ligne, les autorités chinoises ont étudié depuis septembre 172 dossiers, dont 14 émanant de requêtes d'entreprises étrangères, qui ont conduit à ces 76 fermetures de sites. Le représentant au Commerce américain Rob Portman a justement déclaré mardi 14 février que le déficit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, qui a atteint un record de 202 milliards de dollars en 2005, est alimenté par l'échec des politiques chinoises pour faire respecter les droits d'auteur. En septembre, un tribunal de Pékin avait ordonné au moteur de recherche chinois Baidu.com d'arrêter de rediriger les internautes vers les sites proposant des liens vers les plates-formes d'échange de fichiers ne respectant pas les droits d'auteur.

Moteur de recherche / Chine