Patrick Partouche relaxé dans une affaire de poker en ligne

Patrick Partouche, le dirigeant du groupe de casinos Partouche a été relaxé mercredi 4 mars par la cour d'Appel de Versailles, après avoir été condamné en 2007 pour "participation à la tenue d'une maison de jeux de hasard où le public est librement admis". Patrick Partouche avait alors écopé d'une peine d'un an de prison avec sursis et de 40 000 euros d'amende pour avoir prêté son nom à un site Internet de jeux de poker basé à l'étranger (lire Jeux en ligne : Patrick Partouche condamné à 12 mois de prison avec sursis, du 19/03/2007).

Cette condamnation n'avait pas empêché le patron du groupe de casinos d'ouvrir à nouveau un site de paris sportifs aux joueurs français en 2008 (lire son interview : 'Je ferai tomber le monopole de la FdJ sur les jeux de grattage si elle touche au poker', du 15/05/2008). Jeudi 5 mars, le gouvernement a présenté son projet de loi d'ouverture du marché des jeux d'argent en ligne (lire L'ouverture du marché des paris sportifs sera effective en 2010, du 05/03/2009). Le poker fait justement partie des jeux autorisés par le texte.

Juridique / Paris sportifs