Les 5 grandes tendances du numérique en 2014 1. Mobiles et tablettes deviennent les écrans centraux

Les dépenses IT mondiales devraient croître de 5,1% en 2014 pour atteindre 2,14 milliers de milliards de dollars, selon IDC, tandis que les PC déclineront de 6%. Ce sont donc les ventes de smartphones (+12%) et de tablettes (+18%) qui continueront d'enregistrer une forte progression, comptant pour plus de 60% de la croissance du marché IT. Quant aux dépenses en matière de serveurs, de stockage, de réseau, de logiciels et de services, elles devraient mieux se porter qu'en 2013, ajoute le cabinet.

evolution des dépenses publicitaires en ligne aux etats-unis, par canal
Evolution des dépenses publicitaires en ligne aux Etats-Unis, par canal © eMarketer

Cette lame de fond amène progressivement le mobile et la tablette au centre du paysage multiplateformes et multiécrans qui entoure désormais les utilisateurs, analyse eMarketer. TV, consoles, ordinateurs sont relégués plus en périphérie, où apparaissent également les "wearable devices" (lunettes ou montres connectées par exemple) et les voitures connectées. eMarketer mesure notamment ce phénomène au travers du temps passé sur chaque canal, qui plafonne sur ordinateur et ne cesse de s'accroître sur mobile et tablette. Et les budgets publicitaires suivent, ajoute l'institut, selon lequel le transfert est encore plus rapide hors des Etats-Unis.

Le Yankee Group observe le même mouvement sur la vidéo. De meilleurs terminaux, des réseaux plus rapides et des forfaits plus abordables conduisent les utilisateurs à en visionner sur leur mobile, sans d'ailleurs se limiter aux courtes vidéos virales. Le cabinet de recherche estime que le mobile égalera cette année le niveau de visionnage de vidéos sur PC.

Renoncer aux stratégies "everything everywhere" ?

Parallèlement, la multiplication des terminaux et des contextes d'utilisation va finir par rendre inatteignables les stratégies "everything everywhere", met en garde Gartner. D'abord, les entreprises adeptes du BYOD vont devoir définir clairement ce que leurs salariés peuvent faire ou non sur leur réseau et trouver un équilibre entre flexibilité et respect de la vie privée. Par ailleurs, on peut s'attendre à une généralisation des déploiements de sites en responsive design, qui éviteront de devoir développer et maintenir des myriades d'applications pour chaque plateforme et terminal.

Côté acteurs, IDC s'attend à ce que la communauté Android, guidée par Samsung, conserve l'avantage en volume sur Apple, même si la marque à la pomme bénéficiera toujours de prix moyens supérieurs. Les téléchargements et revenus issus de l'appstore d'Android, Google Play, devrait en outre s'apprécier considérablement.

CANAL +