Radiographie de l'internaute français L'opposition à Internet en forte baisse

Avec l'augmentation de la pénétration d'Internet en France, il est logique de constater un recul de la réticence des ménages. Depuis 2008, certains freins ont été très sensiblement réduits. C'est le cas du refus d'emblée d'Internet (de 38 à 11 %) ou de l'inutilité ressentie d'Internet (29 %).

En revanche, la question de la compétence nécessaire pour avoir Internet ressort. 44 % des ménages française qui n'ont pas Internet ne se sentent pas assez compétents, soit légèrement plus que deux ans plus tôt. Les craintes concernant la sécurité augmentent aussi, et les coûts de l'ordinateur et de l'abonnement constituent toujours des freins importants.

 

Autour du même sujet