Deux plaintes pourraient bloquer le rachat d'On2 par Google


Deux plaintes déposées par des actionnaires d'On2, accusent le board de la société d'avoir volontairement sous estimé sa valeur en la vendant à Google.

Le rachat pour 106,5 millions de dollars de la société de compression vidéo On2 par Google pourrait être compromis. Des actionnaires de la start-up new-yorkaise viennent de déposer deux plaintes dans l'Etat du Delaware pour obtenir l'annulation de la transaction, qui, selon eux, sous-évalue  la société. Les plaignants, qui souhaitent transformer ces plaintes en class action, réclament des dommages et intérêts à la fois à Google et au conseil d'administration d'On2.

Les petits porteurs à l'origine de ces plaintes affirment que le conseil d'administration a volontairement annoncé le rachat d'On2 par Google, la veille de la présentation des résultats financiers d'On2. Cette annonce précipité aurait eu pour objectif de ne pas gonfler la valeur d'On2, donc le prix de la transaction. Les actions de On2 ont été rachetés par Google au prix unitaire de 0,60 cent de dollars, alors que le titre vaut habituellement "bien plus" que 60 cents, affirme la plainte, citée par le "Wall Street Journal".

Google, qui cherche à intégrer une technologie de compression vidéo de haute qualité à sa plate-forme vidéo Youtube, convoite la technologie de vidéo en streaming développée par On2. L'entreprise compte déjà parmi ses clients des grandes marques du secteur des TIC, comme Apple, AOL, Skype, Nokia, Sony ou Yamaha.

Le rachat d'On2, annoncé le 5 août dernier, doit être officiellement bouclé au quatrième trimestre 2009. Il ne peut cependant pas être effectué tant que les actionnaires d'On2 n'ont pas donné leur aval. En plus de celle des actionnaires, la transaction doit encore recevoir l'approbation de la Federal Trade Commission (FTC), l'autorité américaine de régulation du commerce.

Juridique / Google