Prostitution : Claude Guéant veut une loi contre le racolage sur Internet

Le ministre de l'Intérieur s'attaque à la prostitution sur Internet.

L'ex-secrétaire général de Nicolas Sarkozy veut renforcer la lutte contre la prostitution sur Internet en adaptant la loi sur le racolage de 2003 au Web. Si cette loi ne fait pas de distinction entre la rue et Internet, sa rédaction n'est pas adaptée au Web, où le racolage est la plupart du temps effectué sous couvert de "massage" ou autres services tout à fait légaux. Et lorsque la proposition devient plus explicite, elle ne tombe plus sous le coup de la loi puisqu'elle ne s'affiche pas sous les yeux des passants, mais se fait dans le privé. Le racolage est puni de deux mois d'emprisonnement et de 3 750 euros d'amende.

Législation