Après de bons trimestriels, Google veut à nouveau investir


Le moteur a publié un bénéfice net trimestriel en hausse de 27% à 1,638 milliard de dollars. Son PDG se dit prêt à investir lourdement, maintenant que le pire de la crise est passé.

Google a publié jeudi 15 octobre un bénéfice net trimestriel en hausse de 27% à 1,638 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires, à 5,944 milliards de dollars (+7% sur un an), dépasse lui aussi très largement les attentes des analystes, qui se limitaient à 4,24 milliards. Le bénéfice courant par action sur le troisième trimestre s'élève à 5,89 dollars, également au-delà des attentes.

Après l'annonce de ces résultats confortables, le PDG du groupe, Eric Schmidt, s'est dit prêt à "investir lourdement" maintenant que "le pire de la récession" est passé. Prudent, le patron de Google assuré qu'il resterait prudent avant de décider une grosse acquisition stratégique. Revenant sur ses déclarations du mois de septembre (lire l'article Google prévoit de racheter une société par mois, du 24/11/2009), Eric Schmidt à concédé que Google ne procèderait pas à une acquisition stratégique tous les mois, mais plutôt tous les ans voire tous les deux ans.

Google rappelle par ailleurs que sa plateforme vidéo Youtube est proche de la rentabilité. Sans doute une façon de contrebalancer les déclarations d'Eric Schmidt, qui reconnaissait, début octobre, avoir volontairement surpayé Youtube, d'environ un milliard de dollars. Selon Eric Schmidt, Youtube valait davantage 700 millions de dollars que 1,65 milliard, somme dépensée en 2006 pour acquérir la plateforme vidéo.

Google / Rentabilité