Les fondateurs de Skype seraient associés à sa reprise


Niklas Zennstrom et Janus Friis devraient participer à la reprise de Skype. Ils auraient également réussi à exclure l'ancien président de Joost de ce tour de table.

eBay aurait-il trouvé le moyen de calmer le mécontentement des fondateurs de Skype ? Selon le "New York Times", les deux créateurs du service de VoIP, Niklas Zennstrom et Janus Friis seraient sur le point de conclure un accord avec eBay, qui les associerait à la reprise de Skype par un consortium d'investisseurs. Cet accord pourrait être annoncé dans les prochains jours.

Si la part de Skype revenant à ses fondateurs reste floue, Zennstrom et Friis seraient en revanche assurés d'obtenir au moins un siège au conseil d'administration de Skype. En échange, ils s'engageraient à abandonner toutes leurs poursuites, visant à la fois eBay et le consortium d'investisseurs désignés pour la reprise de l'entreprise. Plusieurs plaintes ont été déposées par les deux créateurs de Skype pour violation de brevets d'une autre de leurs sociétés, Jotlid, qui détient les droits du cœur technologique de l'outil de VoIP. Ces poursuites menaçaient de faire échouer la cession partielle de Skype.

En plus de faire partie des repreneurs de Skype, Niklas Zennstrom et Janus Friis auraient obtenu l'exclusion de Mike Volpi de ce tour de table. Cet ancien président du directoire de Joost (start-up également créée par Zennstrom et Friis) est devenu cet été associé du fonds Index Ventures et a activement participé au rachat de Skype à eBay. Les fondateurs de Skype accusent M. Volpi d'avoir glané, lorsqu'il travaillait pour eux, des informations confidentielles et de les avoir utilisées dans l'offre de rachat de Skype (lire Les fondateurs de Skype menacent sa vente par eBay, du 17/09/2009).

Début septembre, eBay, la maison-mère de Skype depuis 2005, avait annoncé la cession de 65% de Skype pour 1,9 milliard de dollars à un consortium d'investisseurs (lire l'article eBay cède les deux tiers du capital de Skype, du 01/09/09). eBay l'avait acquis 2,6 milliards de dollars.

Juridique / EBay