Meilleurs extraits : "Steve Jobs, figure mythique" Expert en calligraphie

"La mode est aujourd'hui au codage informatique. On vante le fait qu'il soit enseigné dans les écoles anglo-saxonnes, on déplore qu'il ne le soit pas en France et l'on ironise à l'envi sur ces dirigeants d'entreprise qui ont appris le latin (s'il en reste) et les sciences du management mais qui n'ont aucun rudiment en la matière. Comment ! Ignorer à notre époque un langage aussi important, une grammaire aussi décisive pour la compréhension du monde qui nous entoure ! Vivre sans savoir coder ! C'est en effet un vilain scandale...

"Steve Jobs n'a jamais écrit une ligne de code de sa vie."

Or Steve Jobs n'a jamais écrit une ligne de code de sa vie et aurait été bien en peine de le faire, même s'il a donné mille et mille ordres, directives et oukases à des générations d'informaticiens chevronnés, qui ont du reste accepté, souvent avec grand enthousiasme, de travailler sous la coupe tyrannique de ce néophyte en la matière.

"L'empire des signes avant celui des codes."

Mais, lorsqu'il était jeune, il fit ce que fort peu de dirigeants ont fait, qu'ils aient fréquenté les bancs de l'ENA ou les campus de Harvard et de Stanford : entre une séance de guitare, une prise de L.S.D. et quelques essais de poésie, ce passionné de zen et d'art japonais apprit la calligraphie. Il devint un ressortissant symbolique de cet "empire des signes" décrit par Roland Barthes. Et sa connaissance de cet art ancestral joua un rôle infiniment plus grand dans l'histoire de l'informatique que s'il était devenu expert en codage et en programmation. La calligraphie magnifie la main de l'homme, c'est une technique faite de fluidité et de netteté, d'élégance et de sobriété, de nuances et de suggestions, d'astuces et de facéties. Jobs déclara un jour à son biographe Walter Isaacson que s'il n'avait pas suivi des cours de calligraphie à l'université Reed, jamais le Mac n'aurait offert un tel choix de caractères et de polices. "Et puisque Windows a simplement copié le Mac, il est vraisemblable qu'aucun micro-ordinateur n'en aurait eu" ! L'empire des signes avant celui des codes. La royauté de la typographie avant celle de l'infographie. L'art et la main avant la science dure et la machine.

D'avoir été initié à la calligraphie lui a enfin donné le sens de la signature, l'importance de la griffe."

Steve Jobs