Meilleurs extraits : "Steve Jobs, figure mythique" Le mythe du garage

"Avril 1976. Avec un capital de mille trois cents dollars constitué en partie de la revente de la calculatrice HP de Wozniak, Steve Jobs et ce dernier créent une société qu'ils nomment Apple. Ils présentent leurs premières trouvailles devant le Homebrew Computer Club et élisent domicile dans le garage paternel de Jobs, à Los Altos. C'est là qu'ils vont assembler les cinquante premiers Apple I avec l'active complicité du père de Jobs, lequel libère l'endroit et réalise lui-même de nombreux aménagements pour faciliter le travail des deux jeunes entrepreneurs et de leurs acolytes (il installe un établi, des tiroirs étiquetés pour ranger les composants, une étuve pour tester la résistance des circuits...). Le garage du 1066, Crist Drive se mue en usine à souder, à monter, à expérimenter et, ce faisant, et pour l'heure en toute discrétion, il s'apprête à révolutionner l'informatique moderne.

"Un garage, un tournevis et un moral d'acier"

Bien plus tard, une publicité Apple dira : "Nous n'avions qu'un garage, un tournevis et un moral d'acier." Le discours des origines, l'héroïsme démiurgique des pères fondateurs prend place dans un décor de caisses à clous, d'huile de vidange et de tôles ondulées, sous l'ombre bienveillante et engagée d'un père de famille n'hésitant pas à mettre la main à la pâte.

À peu près à la même époque, un jeune geek à lunettes s'amuse avec un ami d'enfance à développer dans le garage de la maison familiale des programmes informatiques. Il s'appelle Bill Gates, et son ami répond au nom de Paul Allen.

Un mythe partagé par Dell, Bezos, Page et Brin

Bien d'autres success stories de l'ère informatique, parmi les plus éclatantes, mobilisent à l'envi ce matériau mythique. Citons le garage des parents de Michael Dell où ce dernier a commencé à concevoir des systèmes personnalisés en 1985, le garage de Bellevue à Washington où Jeff Bezos a inauguré au milieu des années quatre-vingt-dix une activité de librairie en ligne connue sous le nom d'Amazon, le fameux "Garage Google" (nom officiel) de Menlo Park où tout a démarré pour Larry Page et Sergueï Brin, le garage où Steve Chen et Chad Hurley ont conçu YouTube, etc.

Le garage, coquille originelle des héros de l'entrepreneuriat, est à la Silicon Valley ce que le saloon est au western. C'est la pièce pivot, le bouillon de culture paradigmatique, le lieu de mémoire référent, le point de focale où se joue l'avenir dans une atmosphère à la fois survoltée et codifiée, enivrante et régulée. Ces deux grandes conquêtes de l'histoire américaine, au grand air de l'Ouest sauvage ou sur les ailes sans entraves de l'innovation technologique, renvoient à un lieu clos, protecteur... et largement masculin.

"Lieu de mémoire", disions-nous. Le garage a une formidable valeur mémorielle et iconique dévotement entretenue par ses héritiers. C'est ainsi qu'en 2004, Hewlett-Packard a racheté le garage de ses fondateurs –Google en a fait autant deux ans plus tard–, devenu monument historique en 2007 après avoir été classé sur une liste de monuments californiens dignes d'intérêt ("California Historical Landmark"). Il se visite comme un musée, voire comme un mausolée de la technologie. Dès la fin des années quatre-vingt, une plaque commémorative avait été apposée sur le bâtiment avec ces mots : "Birthplace of the Silicon Valley."

Pèlerinage au 1066, Crist Drive

Pour le garage Apple du 1066, Crist Drive, le classement aux monuments historiques est intervenu en octobre 2013, à l'initiative de la commission historique de la ville de Los Altos. Du type "California Ranch Style House", la maison dans son ensemble est maintenant protégée. "Quand vous passez devant la maison, vous ne pouvez pas imaginer qu'il s'est déroulé quelque chose d'important ici", expliqua au San Jose Mercury News, le journal local, Sapna Marfatia, une architecte membre de la commission historique. "C'est une maison très ordinaire. Et cependant elle a changé toute l'industrie et il y a eu une sorte de révolution grâce à elle." Cette demeure américaine très middle class a beau être d'une impeccable banalité de style et d'apparence, les fidèles de la marque s'y rendent en pèlerinage comme d'autres vont à Compostelle, au Mont-Saint-Michel, à Colombey-les-Deux-Églises ou encore sur la tombe de Jim Morrison au Père-Lachaise."

Steve Jobs