Rencontre en ligne : où va Meetic ? Une marge en baisse

Le rapprochement de Meetic avec Match a-t-il porté ses fruits ?
Lors de l'annonce du rachat des activités européennes de Match.com en février 2009, l'éditeur des sites de rencontres annonçait de futures économies de 10 à 15 millions d'euros par an. Mais si économies il y a eu, elles n'apparaissent pas encore dans les comptes publiés par Meetic. Entre 2009 et 2010, le résultat opérationnel n'a pas augmenté, quand le chiffre d'affaires a gagné près de 18 %. En pro forma, c'est-à-dire en excluant Match, ce chiffre d'affaires ne progresse cependant que de 1,6 %.

Conséquence logique, la marge de Meetic recule. En 2010, elle baisse de plus de trois points, à 18,4 % (la marge ROAA est de 20,6 %).

Mais l'intégration de Match.com n'a pas été finalisée avant le mois de mai 2010. Il semble alors un peu tôt pour mesurer l'impact de l'acquisition des activités européennes du site américain. Sur le seul quatrième trimestre 2010, donc après l'intégration, la marge ROAA ressort à plus de 40 %. Signe du bien-fondé de la stratégie du groupe ? Peut-être, même si les dépenses publicitaires de Meetic sont traditionnellement réduites en fin d'année.

Résultats Meetic 2010
2010 (millions d'euros)2009 (millions d'euros)Evolution
Source : Meetic
Chiffre d'affaires186157,9+17,8%
ROAA38,337,3+2,6%
Résultat opérationnel34,234,3-0,3%
Résultat net24,219,7+23%

La baisse de la marge sur l'ensemble de l'année s'expliquerait bien par les investissements marketing réalisés en Europe. Le groupe aurait en effet beaucoup dépensé pour faire connaître hors de France son offre de rencontre "par affinité", Meetic Affinity.

Pour 2011, et malgré plusieurs projets importants, l'éditeur de sites compte bien stabiliser sa marge. "Nous comptons maintenir notre marge ROAA dans une fourchette entre 20 à 25 %", assure Philippe Chainieux, directeur général délégué du groupe.  

Meetic / Chiffre d'affaires