Ce que vous réserve l'e-business en 2013 Les opérateurs ne devraient pas trop attendre du LTE

La non-révolution du LTE

La commercialisation du LTE s'étendra à de nombreux pays supplémentaires en 2013, notamment en Europe, en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est, mais son impact économique à cette échéance restera limité, prédit le cabinet Analysys Mason. Les opérateurs vont en effet réaliser que les consommateurs ne désirent pas payer la bande-passante mobile du LTE au prix d'un service premium, qu'ils n'utiliseront en réalité que comme un complément à la fibre, ce qui aura aussi pour effet de tirer vers le bas les prix des services 3G/HSPA.

Les opérateurs devront également réfléchir au futur de leurs services voix : la voix peut-elle se satisfaire de la qualité d'un service Voice-over-LTE ? Peut-être n'est-elle pas qu'une application de plus...

Les messageries instantanées grignotent le marché des SMS

les services de messagerie instantanée sur ip amputent les revenus que les
Les services de messagerie instantanée sur IP amputent les revenus que les opérateurs tirent des SMS © Buchachon - Fotolia
Les services de messagerie instantanée sur IP lancés en 2012 par les grands du Web US ont commencé à amputer les revenus que les opérateurs tirent des SMS (dont l'utilisation continue par ailleurs de croître). Ils ont donc réagi en lançant des services OTT dits "RCSe" de type chat, chat vidéo ou transfert de fichier.
Il n'empêche : Analysys Mason prévoit que les revenus SMS et MMS des opérateurs européens chuteront de 34% en quatre ans pour atteindre 18,6 milliards d'euros en 2017. D'autant que iMessage d'Apple et Skype de Microsoft viennent d'être rejoints par l'application Facebook Messenger.

 

3G / Skype