Twitter dit non à la bourse et oui à l'e-commerce

Le PDG du site de micro-blogging a réfuté toute idée d'introduction en Bourse mais à ouvert la porte à de nouveaux revenus. En particulier dans l'e-commerce.

Sans doute échaudé par les péripéties qui ont entouré l'IPO de Facebook, Dick Costolo, le CEO de Twitter, a expliqué que contrairement à ce que le service de micro-blogging avait envisagé en début d'année, une introduction en Bourse n'était plus à l'ordre du jour. Il ainsi expliqué à CNBC qu'il préférait se concentrer sur "la croissance de ses utilisateurs, celle de ses employés et la monétisation de son audience."


Si la publicité reste au cœur de cette dernière via les "promoted tweets" et les "promoted trends", Dick Costolo a ouvert la porte à de nouvelles sources de revenus, en particulier l'e-commerce. "C'est particulièrement intéressant pour les secteurs où les inventaires sont périssables, à l'instar des tickets", a-t-il expliqué, ajoutant qu'il réfléchissait encore à la manière avec laquelle Twitter pouvait s'intégrer dans cet échange de valeur.

 

Revenus / Twitter