La SCPP signe un accord avec l'Association des Webradios

L'Association Nationale des Webradios vient de signer un accord avec la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) dans le but de permettre la régularisation des webradios françaises vis-à-vis des droits des producteurs de phonogrammes. Quelques 180 webradios françaises seront donc en mesure de diffuser légalement de la musique dès lors que le public ne pourra réaliser aucune reproduction des flux audio. Les plus petites structures (moins de 5.000 auditeurs sur 24 heures) devront s'acquitter de 480 euros hors taxe par an, contre un minium de 6.100 euros minimum pour les plus importantes (plus de 20.000 auditeurs).

Annonces Google