Yahoo rachète un fournisseur de contenus Web à bas prix


Pour 90 millions de dollars, Yahoo fait l'acquisition d'Associated Content, qui fait produire chaque mois à bas coût des contenus dont le sujet est déterminé par un algorithme.

Yahoo annonce l'acquisition d'une société spécialisée dans l'édition de contenu à bas prix pour le Web, Associated Content. Le montant de la transaction, qui ne sera finalisée qu'à l'automne, s'élèverait d'après le "Wall Street Journal" à 90 millions d'euros. Associated Content s'appuie sur 380 000 producteurs de contenus texte et vidéo en freelance, ainsi que sur un algorithme qui détermine quels sujets traiter afin d'être optimisés pour les moteurs de recherche. Son site attire des annonceurs en particulier autour de ses guides pratiques.

"Ensemble, nous créerons davantage de contenu sur des sujets que nous savons intéresser nos utilisateurs et nous proposerons aux annonceurs de nouvelles façons d'interagir avec les consommateurs via notre réseau", explique la PDG de Yahoo, Carol Bartz. Le portail s'est longtemps considéré comme un fournisseur de contenus de haute qualité, produisant lui-même ses contenus et les combinant avec des dépêches d'actualité achetées auprès d'agences. On ne sait pas encore si Associated Content sera intégré au site de Yahoo ou s'il continuera à se développer de son côté, mais dans le premier cas, les analystes craignent que le portail ne dévalue sa marque et ne crée trop d'espace publicitaire pour pouvoir maintenir les tarifs qu'il facture actuellement à ses annonceurs.

Associated Content, dont Yahoo précise vouloir étendre l'activité à l'international, attire aujourd'hui une audience de 16 millions de visiteurs uniques mensuels d'après Comscore. Son équipe éditoriale validerait chaque mois environ 50 000 articles, images, vidéos ou pistes audio, parfois payés 5 dollars seulement la pièce. L'éditeur se considère toutefois plus qualitatif que son concurrent Demand Media, qui s'est fait connaître en déterminant quels sujets les utilisateurs ont recherché sans succès et en produisant un contenu adéquat mais de mauvaise qualité. AOL poursuit également une stratégie visant à développer la production de contenus UGC peu chers, à travers son projet Seed.

Yahoo / Freelance