Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Economie d'énergie : les applications mobiles au service du consommateur

edf pulse économie d'énergie application mobile L'avènement de la domotique prend un tour de plus en plus concret pour les consommateurs. Avec elle, c'est une quantité d'applications mobiles qui se développent pour leur permettre de réaliser des économies d'énergies.

L'heure est aux économies d'énergie pour le bien de la planète. Pour y parvenir de nombreuses start-up se sont engouffrées sur le créneau de la domotique et ont développé des applications mobiles à l'attention des particuliers. Car le consommateur a bien compris qu'avec la domotique, il pouvait contrôler sa maison à distance et faire de substantielles économies en électricité. Et dans la pratique, la généralisation des smartphones et l'essor des objets connectés a achevé de le convaincre que cette technologie était accessible. Le contrôle énergétique est d'ailleurs le service qui connait actuellement la plus forte croissance sur le marché de la domotique selon le cabinet GfK.

Pour l'heure, l'application la plus populaire reste Nest. Son thermostat intelligent utilise des algorithmes afin d'analyser les habitudes de consommation des habitants de la maison et modifie le chauffage en conséquence. Il communique avec eux via une application sur smartphone en fournissant des relevés de consommation, des alertes et des conseils. Dans la même veine, le thermostat allemand Tado, autre pionnier du secteur, adapte son comportement en fonction des exigences et des habitudes des usagers ainsi que des conditions climatiques et des caractéristiques de la maison (isolation, chauffage, taille des pièces...).


Les offres de domotique liées à l'énergie se sont multipliées ces derniers mois

Preuve que le phénomène est tangible, les offres de domotique liées à l'énergie se sont multipliées ces derniers mois. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un système composé de petits capteurs répartis dans la maison qui communiquent sans fil avec un boîtier central, une " energy box ". En proposant ces applications indépendantes du compteur électrique, les distributeurs, les opérateurs télécoms et même les banques y voient un intérêt pour développer leurs services. La box développée par Ijenko permet ainsi de suivre sa consommation électrique globale et par appareil. L'application peut envoyer des SMS d'alerte, et sur sa tablette ou son smartphone, le consommateur peut aussi bien baisser le niveau de son chauffage quand il quitte son domicile que le remettre en route avant d'arriver. En réalité, l'offre est foisonnante afin d'anticiper le déploiement de Linky, le compteur communicant d'ERDF. 

Certaines applications mobiles vont plus loin. Ainsi Voltalis propose un boîtier pour réaliser des économies d'énergie en réalisant de " l'effacement ", c'est-à-dire en éteignant certains appareils (ballon d'eau chaude, radiateur électrique, etc.) lors des pics de consommation. Linke permet de suivre sa consommation d'énergie et d'eau et de déterminer précisément à partir d'un diagnostic personnalisé les économies réalisables, grâce au regroupement de tous les contrats (électricité, gaz, fioul, eau...). Quant à Greenely, une start-up suédoise, elle a développé un service d'économies d'énergie  sur smartphone capable de modéliser la consommation d'électricité des ménages en s'appuyant sur les signaux émis par les appareils de la maison. De quoi réduire la facture énergétique sans s'encombrer de capteurs dans son logement. 


Lire aussi :

Lili, la nouvelle génération de lampadaire autonome

Bike Berri, le vélo à assistance électrique qui roule à l'hydrogène

Glowee, des organismes luminescents en guise d'éclairage nocturne


EDF Pulse ON AIR / Domotique