Parcs et Musées : légère baisse du taux d'engagement sur Facebook

Engagement marques Facebook mai 2014 La hiérarchie du secteur reste inchangée par rapport à il y a un an. Center Parcs est le meilleur élève.

Le Web est un véritable enjeu pour les parcs d'attractions, centres de loisirs et musées en termes de génération de trafic sur site... Internet et physique. A hauteur de 0,8% au cours du mois d'avril 2014, le taux d'engagement du secteur est pourtant légèrement en dessous de la moyenne nationale, qui est de 1,1%, selon notre partenaire Graph Insider. Mais comme l'ensemble des pages de marques, les Musée du Louvre, Parc Astérix et consorts souffrent d'une légère baisse sur l'année. Il y a exactement un an le taux du secteur était en effet de 1,1%. Fait notable, la hiérarchie est exactement la même que l'année dernière, avec un top 5 dont l'ordre reste inchangé. "Center Parcs, le petit dernier en volume de fans n'est pas dans la course au nombre  mais plutôt à la recherche de la qualité, en témoigne son taux d'engagement unique de 2,4%", analyse Antoine Ripoche, directeur associé chez le groupe Makazi.

L'exemple parfait de cette volonté de préserver la relation qui le lie à ses consommateurs est le lancement d'une boîte à souvenirs, au sein de laquelle les internautes sont invités à poster leurs souvenirs photos, le community manager se chargeant de mettre en avant les souvenirs les plus poignants. Une mise en avant des utilisateurs qui vaut au groupe un taux d'engagement plus de deux fois supérieur à la moyenne française. "Dans un autre registre, le musée du Louvre réussit à arbitrer entre la puissance, plus d'1,3 million de fans et l'engagement, avec un taux de 2,1%", analyse Antoine Ripoche. Sans surprise, les prises de parole du musée se font le plus souvent via des visuels d'expositions, vernissages, dernières acquisitions. Et les questions des internautes sont le plus souvent suivies d'une réponse du community manager. 

 

top 5 def
Les 5 plus grosses pages en termes de fans, triées par taux d'engagement.  © Graph Insider

 

Le classement des secteurs semble assez figé. "Comme depuis plus d'un an le secteur de l'édition et des médias est en tête, loin devant tout le monde, avec un taux d'engagement unique de 6% et une répétition de 3", résume Antoine Ripoche. Une performance qui confirme le tropisme du réseau social pour l'information. Un responsable de Facebook confessait d'ailleurs, début 2013, que la tendance irait crescendo. Dans le bas du classement, on retrouve les habituels "mauvais élèves" : les secteurs "agro-alimentaire", "luxe" et "santé-beauté" qui obtiennent des taux d'engagement inférieurs à 0,3%. 

tous secteurs
Performances secteur par secteur en France.  © Graph Insider

Méthodologie

Ce baromètre mensuel est établi par le JDN grâce à des données fournies par notre partenaire, Graph Insider, plateforme de marketing social. Elles sont collectées via l'API ouverte Facebook et historisées grâce à une solution développée par Graph Insider. La plateforme calcule ensuite les indicateurs spécifiques qui permettent de comparer les fans pages entre elles en se rapprochant de données média (taux d'engagement unique, répétition). 

Définitions 

Pour chaque fanpage, le taux d'engagement est unique. Autrement dit, il représente le nombre d'individus uniques dédupliqués ayant eu au minimum une interaction (like, commentaire ou post) avec la fanpage sur la période étudiée, rapporté sur le nombre total de fans.

La répétition est, elle, définie comme le nombre d'interactions sur la période par utilisateur unique.

Facebook