Albert Asséraf : "JCDecaux s'est mis à l'affichage programmatique à Londres"

Le directeur général "Stratégie, études et marketing" a parlé digitalisation de l'affichage extérieur et importance de la data dans la mesure de l'efficacité publicitaire dans #Media.

Le directeur général "Stratégie, études et marketing" de JCDecaux France, Albert Asséraf, était en direct dans l'émission #Media ce mercredi à 12h30. Organisée avec CB News, l'émission se propose de faire un panorama des tendances en matière de médias et d'Internet.

L'activité de JCDecaux évolue, nous explique Albert Asséraf. "Le grand format pèse un peu de moins de 15% de notre chiffre d'affaires quand les mobiliers urbains et les transports avoisinent désormais les 45% chacun", explique-t-il d'emblée.

Il est également venu présenter "Smarter", plus vaste programme d'étude et de data lancé par l'organisme en France, pour répondre à tous les questionnements des annonceurs sur l'influence de la publicité sur les ventes, en store et sur le Web. Le programme, lancé grâce aux partenariats noués avec les instituts de référence, a abouti à la naissance de deux livrets sur la "Grande Conso" et le "drive-to-Web". "La data est au coeur de nos réflexions et va plus que jamais permettre aux annonceurs d'orienter leurs investissements", se félicite-t-il.

Le sujet de la digitalisation des affichages extérieurs est aujourd'hui l'un des gros enjeux de JCDecaux. Compliqué en France, du fait de la réglementation parisienne sur les grands formats, le sujet est en revanche d'actualité à Londres où "JCDecaux digitalise un millier de caissons publicitaires dans les abribus".

Le digital permet de faire tomber les barrières de l'espace et du temps. "Les annonceurs peuvent diffuser un message différent d'un site à l'autre et selon les horaires, le tout nourri par leurs données de vente en temps réel". De quoi ouvrir la voie au programmatique.

"Nos annonceurs peuvent construire leur campagne programmatique et calibrer cible et objet du message, en temps réel, à Londres. Nous leur confirmons derrière la faisabilité de la campagne", explique-t-il. 

JCDECAUX / Hashtag Media