Knacki Ball veut fédérer les jeunes sur son "blog de la loose"

La marque de snacks du groupe Herta destinée aux jeunes lance un blog dédié aux "nuls et autres ratés" et reprenant sa signature : "c'est bon d'avoir les boules". Objectif : instaurer un rapport simple et léger avec les 15-25 ans.

Knacki Ball affectionne les nuls. Après avoir diffusé (de 2002 à 2007) un spot publicitaire humoristique, mettant en scène un adolescent un peu looser, refoulé d'une boum, la marque de snacks du groupe Herta dédiée aux jeunes décline sa signature décalée "c'est bon d'avoir les boules" via un blog dédié, le "blog de la loose".

L'objectif de la marque est double. D'un côté, elle souhaite maintenir un dialogue simple avec ses consommateurs, des jeunes de 15-25 ans actifs en ligne. Pour renforcer sa proximité avec sa cible, Knacki a opté pour un blog, plus qu'un site de marque, parfois perçu comme trop distant. "Nous avons voulu privilégier l'aspect spontané à un environnement trop travaillé" explique Eric Maillard directeur général d'Ogilvy PR, dont la branche digitale, Ogilvy One a conçu le blog.

Le blog propose une rubrique quotidienne composée des meilleures "histoires de loose", anecdotes ou histoires drôles en photo ou en vidéo, proposées par les internautes. Pour les inciter à participer régulièrement à l'enrichissement du site, un concours hebdomadaire permet de récompenser la meilleure histoire de la semaine par un baladeur MP3 et des assortiments de produits Knacki Ball. Ce vote est réalisé par les internautes eux-mêmes. L'agence Ogilvy PR est quant à elle chargée de l'éditorialisation du site, à travers le personnage fictif de "Mr. Knacki".

L'autre objectif de la marque consiste à optimiser sa visibilité grâce à du référencement naturel. Ainsi le blog a été prélancé dès le mois de février auprès de blogueurs influents pour amorcer le trafic sur le site et faciliter son référencement sur les thématiques du snack en général et de l'apéritif en particulier. "80% des produits Knacki Ball vendus sont consommés à l'apéritif", indique Suzanne Manet, directrice marketing de Herta. Ainsi, l'ensemble des billets postés sur le blog de la loose sont éditorialisés pour avoir un lien avec l'apéritif.

Afin d'appuyer ce prélancement, une campagne de bannières contextuelles sur Internet, a démarré le jour de la Saint Valentin (14 février) pour consoler les internautes célibataires fréquentant les sites de rencontres comme MSN rencontres et Meetic en leur offrant des bons de réduction Knacki Ball.

Pour compléter le dispositif, Ogilvy PR a développé une application pour le réseau social Facebook, permettant à ses utilisateurs de se "blackbouler" entre eux. Depuis son lancement, en même temps que le blog, 922 utilisateurs l'ont installée. Un "Blackboule-hit" présente sur le blog un classement journalier et mensuel des utilisateurs les plus « blackboulés » par l'application.

Cette opération, quelque peu exploratoire pour Herta doit s'étaler sur une année. La marque envisage également de constituer une base communautaire autour de ce blog. Pour cela les visiteurs souhaitant proposer leurs propres "histoires de loose" doivent laisser leur adresse e-mail. La base ainsi constituée pourrait de nouveau être sollicitée pour tester de nouvelles idées de la marque.

Blog / HERTA