Créer et gérer une page fan Facebook : les règles à suivre Déterminer le nombre de pages à créer

"Une page fan doit être le reflet de la marque : elle ne doit pas ressembler à une page ouverte par n'importe quel membre du réseau", explique Antoine Sandrin, de KRDS. Il convient donc de disposer d'une photo de profil travaillée et lisible et de prévoir un onglet dédié à l'accueil de la page fan pour éviter à l'internaute d'arriver directement sur le "mur" de la page. Cette technique permet d'inciter à devenir fan de la marque. Il est également nécessaire de déterminer le nom le plus approprié pour sa page, qui n'est pas forcément celui de sa marque.


disney a créé une page fan pour chacun de ses personnages. ici, celle de mickey
Disney a créé une page fan pour chacun de ses personnages. Ici, celle de Mickey Mouse © Capture d'écran

Il convient également de s'interroger sur le nombre de pages fan à créer. Une entreprise présente dans différents pays doit-elle créer une seule page globale ou une page par pays ? Faut-il opter pour une page différente pour chacun de ses produits, multiplier les onglets sur une seule page ou privilégier des boutons "like" pour chacun de ses produits sur son site de marque ? D'une manière générale, Facebook recommande de choisir la simplicité : une seule page globale suffit, qui peut par la suite être divisée en un nombre illimité d'onglets. Ce choix permet par ailleurs de d'afficher un plus grand nombre de fans et ainsi de mieux remonter dans les résultats de recherche du réseau social et dans les flux personnels des fans de la marque.


patrice bonfy, co-fondateur de sociabliz
Patrice Bonfy, co-fondateur de Sociabliz © S. de P. Sociabliz

"Le choix de l'organisation et du nombre de pages dépend souvent de l'organisation de l'entreprise elle-même, note Patrice Bonfy, de l'agence Sociabliz. Une entreprise dont le marketing ou la communication sont les mêmes partout dans le monde pourra gérer une seule page globale". Facebook permet d'ailleurs de cibler l'affichage des messages d'une page fan en fonction de la langue et/ou du pays du fan. "En revanche, lorsque différentes stratégies sont déployées à des échelons locaux, il peut parfois être préférable de créer des pages locales".


Il n'existe cependant aucune limite au nombre de pages créées par une seule marque. Disney a par exemple choisi de créer une page pour chacun de ses personnages mythiques en parallèle d'une page globale. Multiplier les pages permet notamment de mieux cibler les contenus postés sur chacune des pages. Un constructeur automobile qui vise différents types de consommateurs avec plusieurs modèles pourrait ainsi avoir intérêt à segmenter ainsi sa communication. Ce choix peut en revanche conduire à une certaine lourdeur dans la gestion de sa présence sur le réseau.

Autour du même sujet