Créer et gérer une page fan Facebook : les règles à suivre Faire vivre sa communauté

Disposer d'une page fan et d'une communauté ne constitue pas une fin en soi. Une marque se doit d'alimenter constamment un flux de messages qui permettent de maintenir sa présence sur le réseau et d'engranger en permanence de nouveaux fans. Surtout, elle doit éviter les silences prolongés qui entraînent une désaffection des internautes. "Une marque qui crée des creux dans sa prise de parole a généralement du mal à redémarrer le dialogue avec ses fans car ceux-ci se sentent délaissés et réagissent moins, voire plus du tout", prévient Patrice Bonfy.


pierre-lou dominjon, responsable branding de makemereach
Pierre-Lou Dominjon, responsable branding de MakeMeReach © S. de P. MakeMeReach

Pour conserver une diffusion constante de messages, le co-fondateur de Sociabliz recommande de planifier une liste de contenus à créer et à pousser à ses fans sur une durée de six mois. "Il s'agit d'une durée assez longue pour inscrire cette communication dans la durée et suffisamment courte pour être réactif si nécessaire", explique-t-il. Pierre-Lou Dominjon suggère de varier autant que possible les types de contenus proposés (statut, textes, photos, vidéos, goodies, applications, liens vers le site de marque, etc.) qui sont susceptibles d'intéresser différents types de fans. "Il faut par ailleurs inviter les fans à réagir à ses contenus par exemple en terminant ses posts par une question", précise Pierre-Lou Dominjon.


Antoine Sandrin conseille pour sa part de réserver des prises de paroles exclusives à ses fans sur Facebook. "Un membre de Facebook ne va pas tout seul vers la page d'une marque, il va avant tout vers du contenu, rappelle le co-fondateur de KRDS. Proposer des contenus exclusifs à ses fans permet non seulement d'en recruter davantage, mais aussi de leur montrer de l'attention". Lors de la Fashion Week, Louis Vuitton a par exemple diffusé son défilé en direct sur sa page fan, un événement qui était réservé aux amateurs de la marque. Cela implique également de ne pas chercher à reproduire son site de marque sur le réseau social.


S'il est nécessaire de conserver une prise de parole constante, mieux vaut éviter de saturer ses fans de messages trop fréquents. 90 % des interactions entre un fan et une marque se font sur la page d'accueil du membre. Il est donc préférable de ne pas encombrer cette page. "L'essentiel est de trouver le bon équilibre en fonction de la cible visée", précise Pierre-Lou Dominjon. NRJ diffuse par exemple une dizaine de messages par jour sans gêner ses fans. Ces derniers étant plutôt actifs sur le réseau, les messages de la radio se retrouvent dilués au milieu d'un grand nombre de messages sur la page d'accueil de ses fans.

Autour du même sujet