Mettre en place la veille de son e-réputation Un audit complet pour évaluer la présence de la marque

Impossible de mettre en place une stratégie d'e-réputation sans avoir une idée claire de ce que la toile dit de votre marque et de votre entreprise. "Concevoir une stratégie digitale sans savoir ce que l'on dit de vous, c'est aller à la bataille sans connaître les armes de l'ennemi", résume Grégory Pouy, directeur Contact de Nurun.


avant de prendre la parole en ligne, mieux vaut écouter ce qui se dit sur vous
Avant de prendre la parole en ligne, mieux vaut écouter ce qui se dit sur vous © Tilio & Paolo / Fotolia

La première étape d'une stratégie de veille et de gestion de sa réputation passe par la réalisation d'une cartographie détaillée de la présence de votre marque en ligne. Il s'agit d'une photo à un instant T de ce qui se dit sur vous : volumétrie de conversations, lieux d'échanges (forums, blogs, etc.), pays ou langues, etc. "Une cartographie permet également d'identifier les internautes les plus visibles, ce qu'ils disent mais aussi ce qu'ils attendent de vous", explique Grégory Pouy. Ce genre d'audit approfondi est cependant long à mettre en place. Contrairement à un monitoring quotidien, réaliser une cartographie peut prendre entre un mois et un mois et demi.


Cet audit complet doit permettre à une marque d'effectuer une sélection dans la masse d'outils (blogs, réseaux sociaux, médias, etc.) à surveiller au quotidien et d'identifier des espaces prioritaires de veille. "Il ne faut pas chercher à tout monitorer, spécialement pour une grande marque, rappelle Grégory Pouy. C'est le meilleur moyen de ne pas voir ce qui se dit réellement." 


La cartographie doit également permettre de définir une stratégie de prise de parole, en aidant à identifier sur quels sites engager le dialogue et sur quelles thématiques touchant à votre marque. La création d'une page Facebook, qui intéresse de plus en plus les marques ne sera par exemple pas toujours pertinente si les internautes avec lesquels vous cherchez à dialoguer y vont peu, voire pas du tout.

E-reputation