Grégory Gosset (Tele2 Mobile) : "Tele2 Mobile a gagné 3 millions d'euros sur le deuxième trimestre"

Le principal MVNO français revendique aussi être le premier a être rentable. Il a toutefois suspendu ses recrutements d'abonnés dans l'attente d'un avis du Conseil de la concurrence qui pourrait débrider le marché.

Tele2 Mobile a donc atteint la rentabilité ?

Oui, nous avons été rentables pour la première fois lors du deuxième trimestre. Nous avons réalisé un bénéfice de 3 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 33 millions. Cette rentabilité a été rendue possible par notre restructuration qui a suivi le rachat de notre activité fixe par SFR. Nous avons aussi revus nos budgets d'acquisition clients à la baisse. Sur le deuxième trimestre, notre parc d'abonnés (Tele2 Mobile ne fait pas de prépayé, ndlr) est quasi stable à 465 000 clients. Nous ne cherchons qu'à compenser le churn, pas à en gagner plus car nous privilégions une stratégie de croissance rentable. Nous avons donc besoin de visibilité pour investir et savoir combien. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

 

Qu'attendez-vous ?

Que le Conseil de la concurrence rende son avis pour lever les freins au développement des opérateurs mobiles virtuels (MVNO), comme le gouvernement le lui a demandé. Il doit se prononcer sur les contrats qui nous lient avec les opérateurs hôtes qui nous empêchent de nous fournir en minute chez un concurrent même s'il est moins cher. Par ailleurs, les tarifs de gros des opérateurs ne sont pas orientés sur les coûts, ce que nous demandons. Enfin, l'Arcep doit dans le même temps se prononcer sur la possibilité de créer des Full MVNO. C'est-à-dire nous permettre de remonter plus haut sur le réseau de l'opérateur hôte afin de pouvoir créer nos propres services et constituer des offres différentiantes et ne plus être de simples revendeurs de minutes.

 

Quels genres de services différenciant aimeriez-vous proposer ?

Tele2 Mobile ne proposera pas d'innovations technologiques. Notre positionnement est d'offrir les prix les plus bas et les services les plus simples possibles. Nous réfléchissons plutôt à innover sur les montages tarifaires de nos offres en nous inspirant des low cost aériens pour permettre à nos abonnés de gagner de l'argent en ne leur faisant payer que ce qu'ils consomment réellement. Nous allons renforcer ce positionnement à la rentrée.

MVNO / Rentabilité